mes 100.001 livres à découvrir

19 novembre 2016

L'échappée, belle évasion au pays de l'enfance

Léchappée-belle-Anna-Gavalda

Le livre en quelques mots :

Fuyant pour quelques heures famille et amis réunis pour un mariage qui s'annonce particulièrement trop ennuyeux, Simon, Garance et Lola, trois frère et sœurs devenus grands, osent s'éclipser de la fête pour aller rejoindre leur petit frère Vincent, et revivre tous ensemble les anciens moments uniques de l'enfance, toujours trop tôt quittée, et s'offrir une dernière échappée, belle journée d'enfants, de rires, de boutades et de souvenirs communs.

mon avis : Voilà un sujet qui était très prometteur, mais à peine effleuré. Une entrée en matière très longue quoique délicieusement emprunte d'humour ce qui reste facile à lire, et quand enfin les quatre se retrouvent, je m'attendais peut-être plus à une envolée qu'à une échappée. Bref je suis déçue, mais cela dit, ce petit livre reste un bon moment de fraîcheur. Marre des bouquins qui donnent la migraine, celui-là vous fera du bien c'est sûr.

Quant à l'écriture, si Anna Gavalda raconte toujours des histoires humaines fraîches et émouvantes (Je l'aimais-2002 ; Tous ensemble-2004) il faut bien reconnaître que son style est très très moyen. Mais il suffit aussi pour ceux qui n'y prête pas spécialement attention.

 

ma note : 6/10 

Auteur : Anna Gavalda - sortie du livre 2001

..

Posté par Stephaaanie à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 avril 2015

Un repas tout simplement savoureux

Invités

Un dîner, de nos jours, dans la grande bourgeoisie parisienne. Afin de séduire son invité d'honneur - un puissant homme d'affaires étranger - la maîtresse de maison a convié ses amis les plus remarquables. Mais à la dernière minute, l'un d'entre eux se décommande : il n'y a plus que treize convives... Comme le dîner doit commencer à tout prix, la nouvelle " invitée " est choisie au mépris de la bienséance : ce sera la servante. Une véritable transgression. Ce quatorzième convive devient alors le grain de sable qui fait déraper la soirée. Pour l'émerveillement des uns, pour le désespoir des autres. Tout dîner est une aventure.

Un régal d'écriture ; pas seulement sur l'étude des personnages, critique ouverte ou cachée des invités, la critique du milieu, de ce repas mondain, hypocrite, voyeur, comédien.. tout est dans l'art de le dire et là Pierre Assouline m'a enchanté. D'ailleurs tout n'est pas négatif, comme on le croit souvent des critiques. J'ai rit ou sourit à presque tous les coins de nappe ; les jeux de mots, les remarques et autres boutades.. sont savoureux. je peux dire que ce repas fut excellent, et Sonia, la jeune servante, va en scotcher plus d'un. Encore une fois "l'habit ne fait pas le moine".

J'espère que les autres livres de cet auteur, que je vais m'empresser de découvrir, seront à la hauteur de celui-là. A lire et à offrir, mais c'est vrai qu'il faut tout comprendre pour apprécier.

ma note : 9/10

Auteur : Pierre Assouline

Posté par Stephaaanie à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2015

LE JOUR OU J'AI APPRIS A VIVRE de Laurent Gounelle

Le jour où j'ai appris à vivre - l gounelle

J'avais sûrement trop aimer les deux premiers livres de cet auteur pour que l'enthousiame soit au rendez-vous de cette quatrième édition. Quoique après le choc de son troisième livre, "Le Philosophe qui n'était pas sage" je ne m'attendais qu'à mieux. Le mieux fut au rendez-vous, certes mais bien plat. C'est dommage, peut-être cela vient-il de moi, mais j'ai trouvé l'histoire très banale, l'écriture ennuyeuse au possible, des gens innintéressants. Oui bien sûr, on y retrouve la manière habile de l'auteur de nous apporter des informations qui font réfléchir, de son thème fétiche -et louable- du développement personnel pour aller vers la sérénité. Mais non. Je me suis fortement ennuyée et rien ne m'a surpris ni appris ni apporté. Si, une petite surprise toutefois, à la fin, comme il nous la garde chaque fois ; c'est vrai que je ne m'y attendais pas, mais elle n'est pas crédible. 

Si vous devez découvrir cet auteur, je vous conseille avec enthousiasme ses deux premiers livres

L'HOMME QUI VOULAIT ETRE HEUREUX et

DIEU VOYAGE TOUJOURS INCOGNITO

Deux livres qui m'ont transporté de plénitude, en découverte de soi (à travers le héros de l'histoire à chaque fois) de sourires et de grincements de dents amusants, d'attente, de questions, de surprises aussi et de dénouements qui m'ont marqués avec joie.

Je n'ai pas du tout aimé LE PHILOSOPHE absolument immoral. Je n'ai pas d'explication à ce livre détestable.

 

Auteur : Laurent Gounelle, écrivain français (1966)

Sortie du livre : octobre 2014

Posté par Stephaaanie à 18:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 février 2015

CHARLOTTE, le dernier Foenkinos

Charlotte - d Foenkinos

Différent mais aussi émouvant. Si vous avez lu les précédents livres de David Foenkinos vous serez sûrement surpris par le style d'écriture qu'il a adopté. Ni roman, ni poême, ni livre historique, on ne sait pas trop mais au début l'écriture hâchée est déroutante.

J'ai choisi de le lire comme un livre d'Histoire : Une biographie au coeur d'un drame humain, Allemagne 1936-1943, mais aussi avant, depuis la naissance même de Charlotte, puis début de la folie nazie, instauration de la peur, des séparations des familles, de la mort, de l'inconnu. C'est étonnant comment l'auteur réussi, dans une écriture froide et factuelle, un environnement psychologique glacial et morbide, une époque noire et angoissante, à nous immerger suffisamment dans la jeune vie de Charlotte pour être bouleversé du destin vers lequel on la devine s'avancer inexorablement ; on ne sait pas ce qui se trame mais c'est en train de se mettre en place, malgré quelques rayons de soleil dans la vie de CHarlotte qui pourraient encore nous faire croire que non. Et on le voudrait bien. Elle prend aussi des décisions qu'on n'aurait pas pris à sa place, et que serait-elle devenue si, croyant sauver sa vie, elle en avait pris d'autres, cela aurait-il pu être pire. Certainement non.

L'auteur lui aussi a choisi d'énoncer les choses telles qu'elles ont été. Une écriture dénuée de sentiments : les faits sont là ! Des dates, des noms, des évènements qui se succèdent et tourbillonnent autour d'une seule personne, qu'au final on connaîtra très peu, mais juste assez pour s'approcher d'elle avec émotion et réaliser que parfois notre chemin, qu'on croit libre, est enchaîné de multiples façons à notre histoire familiale d'abord, à nos choix (quand encore on en a) à notre pays et à l'Histoire du monde aussi. 

Un livre beau, comme toutes les biographies je dirais, et triste, dont le sentiment profond qu'il reste à la fin, c'est la lourdeur des séries noires qui semblent être la malédiction de certaines familles. Charlotte laissera son oeuvre pictural entre de bonnes mains (celle de son médecin de famille), et c'est à la poursuite de cette inconnue que Foenkinos a voulu nous entraîner, avec succès je dois dire.

Auteur : David Foenkinos, écrivain français (1974)

Parution du livre : 2014

Posté par Stephaaanie à 16:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 septembre 2014

COMME UN CHANT D'ESPERANCE

Comme un chant d'espérance - jean d'Ormesson

Véritable hymne à Dieu, à la grandeur de l'Univers et de la création, Jean D'Ormesson m'a éblouie dans ce livre.

Il faut dire que j'avais un à-priori aussi absurde que féroce sur lui, mais non sans raison ; en dehors du personnage que épidermiquement je ne supporte pas, quelques tentatives de lecture de ces écrits pompeux et décousus m'ont découragée d'en connaître davantage. Et puis voilà qu'on me met ce livre entre les mains. Après tout, pourquoi ne pas reboire à la fontaine.

Bien m'en a pris. Déjà la petite phrase de couverture, m'a mise d'emblée en accord avec lui "LA SEULE QUESTION C'EST DIEU, QU'IL EXISTE OU QU'IL N'EXISTE PAS". Entre explications mystiques, recherche spirituelle, les évidences et les limites de la Science, il ondule avec grâce et poésie je trouve pour nous partager son raisonnement passionnant et nous transporte dans une voyage cosmique éclatant.

Car que l'on soit croyant, agnostique ou athée, pas un homme ne traverse sa vie sans que la pensée de Dieu traverse son esprit, voire son âme ou son coeur. Pas un scientifique non plus, souvent encastré dans la logique de preuve ou de démonstration, n'échappe lui non plus, à ce mot ce nom auquel on pense sans vouloir le dire ou s'interroger car non la Science ne le permet pas. Il apparaît partout, dans les lois de la physique, l'harmonie de la Nature jusqu'au Big-Bang, cet instant magique ou sorti du néant (déjà qu'est-ce que le néant?..) une particule grosse comme une tête d'épingle engendra l'Univers... mur de Planck, Boson de Higgs ou particule de Dieu... d'Ormesson nous fait nous fait délirer, voyager, supposer, deviner, imaginer... et tenter de comprendre -et il faut le suivre dans ces jeux de mots ou jeux d'esprit où il s'est vraissemblement bien amusé- le mystère du Rien, du Tout, du Rien qui ne peut être rien puisque en a jailli le Tout... bref ravissement et émerveillement à toutes les pages, toutes les idées.

J'aurais voulu partager quelques citations amusantes ou importantes mais ce serait citer le livre en entier, aussi quand même histoire de me faire plaisir et de vous mettre l'eau à la bouche (normal quand on reboit à la fontaine), je vous partage celle-ci qui m'a beaucoup émue : 

"Présent partout, éternellement absent, Dieu se dissimule dans ce monde. Chacun peut pourtant dresser, comme un chant d'espérance la liste des évènements ou des occasions où IL se manifeste soudain -parfois de façon surprenante- avec une sorte d'évidence et d'éclat. Incomplète jusqu'au scandale, stochastique et discutable, voici la mienne qui vaut ce qu'elle vaut et sûrement pas davantage :

_ Le temple de Ramsès II à Gournah

_ les chants grégoriens

_ Le Messie de Haendel

_ la mort de ceux qu'on aime

(................)

_ un enfant, soudain, n'importe où, dans la rue ou la maison.

auteur : Jean d'Ormesson (1925) écrivain agrégé de philosophie français

parution du livre : 2014 (chez Eloïse d'Ormesson)

Posté par Stephaaanie à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 septembre 2014

DOUCEUR ET REFLEXIONS POUR PLAIDER UNE TERRE PLUS JUSTE - Pierre Rabhi

Manifeste pour la Terre et l'humanisme - pierre rabhi

Vers la sobriété heureuse - pierre rabhi

Les livres : En France, Pierre Rabhi contemple un triste spectacle : aux champs comme à l'usine, l'homme est invité à accepter une forme d'anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique. Au lieu de gérer et répartir les ressources communes à l'humanité en déployant une vision à long terme, elle s'est contentée, dans sa recherche de croissance illimitée, d'élever la prédation au rang de science. Le lien viscéral avec la nature est rompu ; cette dernière n'est plus qu'un gisement de ressources à exploiter - et à épuiser. Au fil des expériences, une évidence s'impose : seul le choix de la modération de nos besoins et désirs, le choix d'une sobriété libératrice et volontairement consentie, permettra de rompre avec cet ordre anthropophage appelé "mondialisation".  Ainsi pourrons-nous remettre l'humain et la nature au coeur de nos préoccupations, et redonner enfin au monde légèreté et saveur.

Pierre Rabhi défend dans ses livres un mode de société plus respectueux de l'homme et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles (agroécologie) respectueuses de l'environnement et préservant les ressources naturelles. Conscient de la spirale infernale qui entraîne l'homme dans un mode de consommation superflue et toujours croissant qui devient le but de la vie et non la vie, il choisit de se retirer lui-même avec sa femme en Ardèche (dans les années 50) pour vivre sobrement. Pour sûr Rabhi n'est pas un révolutionnaire, ni un violent et c'est avec son petit bélier (stylo, cours, conférences..) qu'il enfonce quelques portes ; déjà ouvertes diront certains, toujours bon d'enfoncer le clou diront d'autres. Il dénonce aussi sans ménagement l'imposture de la modernité qui nie les acquis passés mais positifs « comme si le génie de l'humanité n'avait été avant nous qu'obscurantisme, ignorance et superstition", tout comme le font les politiques aujourd'hui en essayant systématiquement, telle la main divine qu'il se prête, de gommer les traces de leur(s) prédécesseur(s). Bien qu'il se défende de toute nostalgie du passé, on sent quand même que le "Retour à la Terre" est sa Terre Promise, et c'est peut-être, mais je suis mal placée pour avoir un avis en fait tellement c'est compliqué, le point le plus délicat de son message ; On ne peut lutter contre certains changements de la société, l'évolution des moeurs et des techniques, mais je partage son retour à la morale, son point de vue "libérateur" d'un monde plus sobre et plus sain. C'est sûr que la boulimie de "toujours plus" engendre l'épuisement, la frustration, l'insatisfaction et le malheur, on le voit tous les jours, et on le vit parfois soi-même hélas.

En conclusion, il en ressort la grande sincérité et douceur de l'auteur, son implication pour l'Homme, la Femme, la Terre, son mode de vie au plus près de la simplicité qui est "une source de réflexion et un exemple tangible d'alternative libératrice et joyeuse face à une mondialisation anthropophage" et qui reste en accord avec ce qu'il dit (ce qui n'est pas le cas de bien d'autres... fait ce que je dis mais pas ce que je fais) et son cri : Arrêtons de consommer pour le simple plaisir de consommer et adoptons une sobriété salutaire (à commencer par la nourriture) pour l'avenir de notre Monde. Qui connait déjà la pensée de l'auteur ne découvrira rien de nouveau. Il s'agit pour lui de mettre en lumière sa révolte face à la modernité, qu'il considère comme une imposture, son cheminement puis les points d'action prioritaires qui lui semblent nécessaires pour enclencher un changement durable et surtout humain, les moyens concrets et cette prise de conscience qu'il décrit si poétiquement par "ce lieu intime où chaque être humain peut en toute liberté prendre la mesure de sa responsabilité à l’égard de la vie et définir les engagements actifs que lui inspire une véritable éthique de vie pour lui-même, pour ses semblables, pour la nature et pour les générations à venir.”

Vivre dans un respect profond de la terre, de l'environnement dans lequel on vit, et d'éduquer les enfants à se développer, s'épanouir véritablement et non point à être formaté, Pierre Rabhi parle avant tout de la joie de vivre. Etre heureux de vivre, voilà une grande question :  "il s'agit d'habiter chaque chose que l'on fait intensément et avec du sens. Des siècles d'intellectuels se sont posés la question de la vie après la mort, il est temps de se poser la question de la Vie".

Digne d'intérêt et louable, car réaliste et pas si rétrograde qu'on peut l'entendre, même si l'ampleur de la question et plus encore de la solution (des solutions) est aussi grande que la planète ; mais comme tout grand projet ambitieux, il faut retrousser ses manches à plusieurs.

Auteur : Pierre Rabhi (alias Rabah Rabhi - 1938) philosophe, écrivain, romancier et poète français, d'origine algérienne, inventeur du concept "Oasis en toux lieux".

Parution des livres : 2010 et 2011 (Actes SUd - Babel poche)

Posté par Stephaaanie à 10:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 septembre 2014

LES PILIERS DE LA TERRE la saga magistrale de Ken Follet

Piliers de la Terre 1_Ellen - k Follet

Piliers de la Terre 2_ALiena - k Follet

PILIERS DE LA TERRE, tome 1 et 2

 

résuméDans l'Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l'amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes. Abandonnant le monde de l'espionnage, Ken Follett, le maître du suspense, nous livre avec Les Piliers de la Terre une œuvre monumentale dont l'intrigue, aux rebonds incessants, s'appuie sur un extraordinaire travail d'historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l'Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d'une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu'elle n'ait pas de fin.

 

Attention chef d'Oeuvre !

Histoire et Histoire romancée captivant d'un bout à l'autre de la série, Ken Follett nous entraîne dans l'Angleterre médiévale si méconnue -je parle pour moi en tout cas. Tout y est... l'amour, la violence, le sexe, les gentils et les méchants (comme dans la vie, même si parfois un franchement manichéen), de l'action, de l'Histoire, du rire et des larmes. Sur le fond grandiose et puissant de la construction des cathédrales à la gloire de Dieu, dans la violence, la noirceur et le prix du sang, on est envahit aussi par cette recherche viscérale de l'homme vis à vis de Dieu et du repos de l'âme, dans le monde religieux du XIIe siècle.

Les personnages sont fouillés, on les cotoye, on les connaît, on vit avec eux, emporté par le tourbillon de leurs aventures, ils sont attachants et le contexte est fascinant. Tom, le bâtisseur pauvre qui rêve de construire une cathédrale, Jack, le fils (adoptif) cultivé qui partage sa passion, le prieur Philipp qui est l'exemple même de l'intelligence au service de la foi et d'un projet ; Si sa rigueur morale excède parfois certains, il est dénué de mauvais sentiments. Il ne désespère jamais de construire sa cathédrale et trouve toujours une solution envers et contre toutes les manigances. Sa capacité de pardon est surhumaine, c'est l'homme qu'on a imerait avoir comme protecteur.

 

Servi par une écriture simple mais agréable, le livre n'échappe toutefois pas à certaines longueurs ; c'est le revers du coté omniscient, on sait tout et même trop parfois, c'est très décortiqué. J'ai même lu en diagonal certains passages rédhibitoires sur des descriptions qui n'en finissent plus, pas inutiles mais trop longues.

Evidemment, le nombre de pages extraordinaire peut rebuter (plus de mille pages chaque livre, ça peut paraître long) Mais sitôt dans le livre, on oublie complètement ce pavé sans fin, Ken Folett ayant su allier le travail minutieux de l’historien, qui nous plonge dans la vie quotidienne de chacun avec pour fil conducteur une intrigue haletante et passionnante.

Un livre, une saga à lire absolument.


 

Un monde sans fin - ken Follett

UN MONDE SANS FIN, 1 tome

 

résumé : ...deux siècles plus tard, la ville de Kingsbridge et sa cathédrale sont au cœur d'une nouvelle grande fresque épique. 1327. Quatre enfants sont les témoins d'une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d'enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait mettre en danger la couronne d'Angleterre. Ce jour lie à jamais leurs sorts... L'architecte de génie, la voleuse éprise de liberté, la femme idéaliste, le moine dévoré par l'ambition... Mus par la foi, l'amour et la haine, le goût du pouvoir ou la soif de vengeance, chacun devra se battre pour accomplir sa destinée dans un monde en pleine mutation - secoué par les guerres, terrassé par les famines, et ravagé par la peste noire.

 

Après avoir dévoré Les Piliers de la Terre, je me suis replongée dans ce troisième pavé (1280 pages o__O oui oui -2008), et j'étais tout à la fois enthousiaste et craintive de retrouver un certain remake à la première série.. dont il n'est pas vraiment suite ; deux cent ans plus tard tous les personnages étant forcément mort.  Eh c'est vrai, on retrouve l'ambiance Angleterre XIVe siècle cette fois. Un homme ici se bat pour un projet ambitieux et démesuré, semé d'embûches, de haine, de meurtres, de trahison dans une époque régulièrement ravagée par la peste.

Si j'ai bien aimé ce livre aussi, je le trouve un peu en-dessous du précédent. Mais finalement n'est-ce pas l'impression que l'on ressent presque tout le temps à une suite (livre, film). Néanmoins un très bon livre dont j'ai apprécié la lecture car j'aime, c'est vrai, ces histoires historiques du Moyen-âge.

Auteur : Ken Follett (1949) écrivain gallois spécialisé dans les romans historiques et d'espionnage.

Parution de la série (en français) 1990 chez Stock

 

 

Posté par Stephaaanie à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2014

UN BON FILS pour un mauvais père

Bon fils - pascal Bruckner

Perplexité et stupéfaction ! Voilà les sentiments que me laissent ce livre bouleversant -et même terrifiant d'une certaine façon- au moment où je le ferme. J'ai l'impression d'avoir essuyé une tempête à la proue d'un bateau ! Comment expliquer une telle dégradation, animosité et toxicité dans une des plus belle relation humaine qui devrait être ; celle d'un parent et son enfant. Curieux déjà que Pascal Bruckner, qui déteste les biographies (on se demande pourquoi parce que c'est passionnant les biographies) ait fini par écrire la sienne ; une sorte de boutade malsaine au lecteur ? ou plutôt un exutoire à la mort de ce père détesté en 2012. Il faut dire, que c'est une façon comme une autre -mieux sans doute car plus pondérée- de vomir l'indigeste, les paroles dégradantes, humiliantes d'un père qui n'aura cessé de son vivant de le rabaisser sans cesse et jusqu'au cynisme, rajouter comme un baroud final à la révolte à son âme-défendante de son fils

-Ma vengeance c'est que tu me ressembles ! (Quel père peut dire ça!)

Ce à quoi, l'auteur se débat de plus belle, comme pour échapper à la malédiction paternelle

Nooooon ! "Je suis sa défaite ! Mon père m'a élevé dans l'exécration d'autrui, le dégoût de l'humanité, j'ai choisis de me vouer à la célébration ; la beauté du Monde et des Êtres ne cessera jamais de me suffoquer

-Les gens sont beaux papa, ce sont tes yeux qui sont laids"! 

Un livre tragique et invraissemblable.

Et derrière le mépris, la rage, ce récit est l'aveu à demi-formulé d'un amour impossible, un Tombeau d'effroi et de pardon (quatrième de couverture).

Auteur : Pascal Bruckner (1948) romancier et essayiste français

Edition : Grasset 2014

 

Posté par Stephaaanie à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2014

LA MAISON DES LUMIERES, un voyage lumineux à la frontière du réel

Maison des lumières

Quelques mots sur le livre : Seul, alors qu'il aurait être avec elle, devant ce tableau de MAgritt l"'Empire des Lumières" Jérémie Rex rêve. Mais est-ce un rêve ou un voyage délirant. Comme hypnotisé par les jeux de lumières qui s'en dégage, il est happé par le tableau, aspiré à l'intérieur de la maison et il se souvient, du bonheur. MAIS COMMENT RECREER LE BONHEUR DANS LA REALITE ? Peut-on reconquérir un amour perdu ou espérer  un amour perdu ?

Avec une écriture légère et très agréable, l'auteur nous partage les délires d'un homme dans le déni et qui choisit d'y rester un bon moment, et on le comprends... c'est parfois bon de nier l'évidence, de s'enfoncer agréablement dans les souvenirs d'un bonheur perdu, même si on finit toujours par se réveiller. Bien que le livre souffre de certains passages un peu tirés par les cheveux, j'ai bien aimé cette plongée dans l'irréel à travers cette maison aux lumières magiques, où l'esprit du jeune homme s'évade et s'accroche à l'impossible. Un vrai livre d'été, distrayant et frais.

une jolie phrase : "Elle est gentille, elle fait tout pour m'aider à me passer d'elle. C'est la maladie qui se prend pour le remède".

Auteur : Didier van Cauwelaert (1960) écrivain français d'origine belge.

Parution du livre : broché 2009 - poche 2011

 

 


EMPIRE DES LUMIERES (1954) 146x114 cm conservé au musée des Beaux Arts de Bruxelles.

magritte-2

Posté par Stephaaanie à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2014

JEAN-PIERRE LUMINET nous emmène dans les étoiles

Copernic, Kepler, Tycho Brahé, Galilée, Newton... vous connaissez leur nom, mais connaissez-vous leur parcours, leur vie, leur découverte.

mon avis : Pendant ce mois d'août, le mois des étoiles filantes, où l'on s'allonge le soir dans l'herbe pour regarder le ciel étoilé, profitez-en pour en découvrir plus sur les grandes découvertes en Astronomie avec les quatre grands romans de Jean-Pierre Luminet (un nom prédestiné) astrophysicien, directeur de recherches au CNRS. Essayiste, romancier et poète, son œuvre est appréciée par la communauté scientifique et le grand public. Consacrés à ceux qui ont totalement changé notre vision de l’univers : Copernic, Kepler, Galilée et Newton, Jean-Pierre Luminet avec son écriture enthousiasmante, ses connaissances fabuleuses nous ouvre les Portes de la Nuit. La vulgarisation de la connaissance à cela de bon que tout le monde peut le lire et comprendre, avec le bonheur de lire l'Histoire comme une histoire. Je conseille ces livres fantastiques à tous. Un régal absolu.

« Au cours du XVIe et du XVIIe siècle, une poignée d’hommes étranges, des savants astronomes, ont été des précurseurs, des inventeurs, des agitateurs de génie. Ce qu’on ignore généralement – peut-être parce que leurs découvertes sont tellement extraordinaires qu’elles éclipsent les péripéties de leur existence – c’est qu’ils ont été aussi des personnages hors du commun, des caractères d’exception, des figures romanesques dont la vie fourmille en intrigues, en suspense, en coups de théâtre… » 

Bâtisseurs Du Ciel Tome 1_Secret De Copernic

Bâtisseurs Du Ciel Tome 1 le Secret De Copernic

La vie de Nicolas Copernic est digne dun grand roman, le voici. Né en Pologne à la fin du XVe à lheure où les Chevaliers teutoniques livrent leurs derniers combats, Nicolas Copernic est vite orphelin. Son oncle, évêque de lEmerlande prussienne va lui ouvrir en grand les portes de lUniversité, des Eglises, du Savoir. Et au milieu des gigantesques turbulences de lépoque, politique et religieuse la naissance de la Reforme en particulier Copernic va révolutionner lorganisation du Cosmos telle que lavaient établie Ptolémée et Aristote. 
Lunivers ne tourne plus autour de la Terre. Cest le soleil qui devient le centre de notre monde. Des ruelles de Cracovie aux Universités de Bologne et Florence, des observatoires de Nuremberg aux couloirs du Vatican, des voyages avec Duhrer aux intrigues des Farnèse, ce roman qui mêle avec vivacité la science et lhistoire nous propulse au cur dune époque de grands changements et nous éclaire sur les débats théologiques et scientifiques de ces temps de métamorphose.

 

 

 

Bâtisseurs Du Ciel Tome 2_La discorde céleste

Bâtisseurs Du Ciel Tome 2 La discorde céleste

Tycho Brahé, Johann Kepler... tout les oppose. Le premier est né au Danemark ; de ses ancêtres vikings, il a gardé le cheveu flamboyant, la gloutonnerie d'un ogre et une violence prête à éclater à la moindre occasion. L'autre est né vingt-cinq ans plus tard, en 1571, dans une misérable auberge de la Forêt-Noire ; son visage est grêlé par la vérole, il mange peu, boit moins encore et ne rit jamais. L'un, grâce à sa fortune, va bâtir le plus grand observatoire de tous les temps, accumulant des milliers d'observations célestes. L'autre court les universités et les palais, révèle des capacités prodigieuses de penseur et de calculateur... Après Le Secret de Copernic, et avec ce nouveau volume de la série Les Bâtisseurs du ciel, Jean-Pierre Luminet, astrophysicien, romancier et poète, fait revivre l'affrontement de ces deux génies, qui a changé la vision du monde.

 

 

 

 

Bâtisseurs Du Ciel Tome 3_L'oeil de Galilée

Bâtisseurs Du Ciel Tome 3 L'oeil de Galilée

Le 21 août 1609, à Venise, Galilée monte les escaliers du campanile de la place Saint-Marc : derrière lui les princes de la ville, de l'Église et de la famille Médicis. La première démonstration officielle de sa lunette astronomique va fasciner toute l'Europe. Bientôt il fait appel aux meilleurs verriers de Murano pour ciseler des lentilles et perfectionner l'invention. Les astronomes du monde entier vont découvrir, tantôt émerveillés, tantôt consternés, le spectacle des satellites de Jupiter, la surface de la Lune et les profondeurs du cosmos, qui mettent à bas l'enseignement d'Aristote au profit du système de Copernic... Pendant ce temps, à Prague, le mathématicien impérial de Rodolphe Il, Johann Kepler, n'a pas attendu la lunette pour révolutionner l'astronomie. Il a déjà découvert les lois mathématiques des mouvements planétaires et les principes de base de l'optique. Lui seul comprend le fonctionnement de la lunette astronomique et peut attester de la réalité des observations de son confrère italien. L'œil de Galilée, c'est lui, Kepler. Dans son nouveau roman, Jean-Pierre Luminet conte comment ces deux géants de la science se sont progressivement apprivoisés sans jamais se rencontrer : Kepler, aux prodigieuses capacités mathématiques mais fasciné par les mondes occultes ; Galilée et son génie rationnel de la mécanique, prudent sous le regard menaçant du Saint-Office. Après Le Secret de Copernic et La Discorde céleste, Jean-Pierre Luminet, astrophysicien, romancier et poète, continue à nous faire découvrir l'histoire de ces bâtisseurs du ciel, qui ont définitivement changé note façon de voir l'univers.

Bâtisseurs Du Ciel Tome 4_La perruque de Newton

Bâtisseurs Du Ciel Tome 4 La perruque de Newton

Que se cache-t-il sous la haute et lourde perruque d'Isaac Newton ? Un cerveau d'exception bien sûr, qui a dévoilé les lois de la gravitation universelle, et publié le plus grand livre scientifique de l'Histoire. Mais aussi un crâne dégarni, tant par les vapeurs de soufre et de mercure de ses expériences alchimiques que par les nuits d'insomnie passées à relire les Ecritures pour calculer la date de l'Apocalypse. Le fondateur de la science moderne et rationnelle a, en effet, consacré plus de temps à mener des expériences alchimiques, à étudier la théologie qu'à pratiquer les sciences naturelles. La Perruque de Newton dresse le portrait stupéfiant d'un homme extraordinairement complexe qui, après une enfance solitaire, est devenu ombrageux, colérique, vindicatif, et profondément obsédé par Dieu. Cette figure de la raison, acclamée par les Lumières, également férue de recherches ésotériques, s'est révélée être un directeur impitoyable de la Monnaie et un président tyrannique de la Royal Society. Il sera enterré comme un roi après une longue vie de quatre-vingt-cinq ans où' il n'aura jamais connu de femme. La face cachée d'un exceptionnel génie scientifique.

 

  

Auteur : Jean-Pierre Luminet (1961), astrophysicien, conférencier, écrivain et poète français spécialiste de réputation mondiale des Trous Noirs et de la cosmologie. Il est directeur de recherches au CNRS membre du Laboratoire Univers et Théories(LUTH) de l'Observatoire de Paris-Meudon.

sortie des livres chez JC LATTES 1-2006 2-2008 3-2009 4-2010. Ces 4 livres sont désormais disponible chez Le Livre de Poche.

Posté par Stephaaanie à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]