Le jour où j'ai appris à vivre - l gounelle

J'avais sûrement trop aimer les deux premiers livres de cet auteur pour que l'enthousiame soit au rendez-vous de cette quatrième édition. Quoique après le choc de son troisième livre, "Le Philosophe qui n'était pas sage" je ne m'attendais qu'à mieux. Le mieux fut au rendez-vous, certes mais bien plat. C'est dommage, peut-être cela vient-il de moi, mais j'ai trouvé l'histoire très banale, l'écriture ennuyeuse au possible, des gens innintéressants. Oui bien sûr, on y retrouve la manière habile de l'auteur de nous apporter des informations qui font réfléchir, de son thème fétiche -et louable- du développement personnel pour aller vers la sérénité. Mais non. Je me suis fortement ennuyée et rien ne m'a surpris ni appris ni apporté. Si, une petite surprise toutefois, à la fin, comme il nous la garde chaque fois ; c'est vrai que je ne m'y attendais pas, mais elle n'est pas crédible. 

Si vous devez découvrir cet auteur, je vous conseille avec enthousiasme ses deux premiers livres

L'HOMME QUI VOULAIT ETRE HEUREUX et

DIEU VOYAGE TOUJOURS INCOGNITO

Deux livres qui m'ont transporté de plénitude, en découverte de soi (à travers le héros de l'histoire à chaque fois) de sourires et de grincements de dents amusants, d'attente, de questions, de surprises aussi et de dénouements qui m'ont marqués avec joie.

Je n'ai pas du tout aimé LE PHILOSOPHE absolument immoral. Je n'ai pas d'explication à ce livre détestable.

 

Auteur : Laurent Gounelle, écrivain français (1966)

Sortie du livre : octobre 2014